Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

L'Allemagne vient en aide au musée national de Rio dévasté par un incendie

le  Museo Nacional de Rio de Janeiro après l'incendie

le  Museo Nacional de Rio de Janeiro après l'incendie, © picture alliance / Photoshot

24.05.2019 - Article

Une aide d'urgence du ministère fédéral des Affaires étrangères s'élevant au total à un million d'euros pour sauver des chefs d'oeuvre du Museo Nacional de Rio et pour reconstruire le palais Saint-Christophe qui abrite ses collections.

Plus grand musée d’histoire naturelle et d’ethnographie d’Amérique du Sud, le Museo Nacional a été victime d’un immense incendie le 2 septembre 2018. L’Allemagne est le premier pays à concrétiser l’aide promise.

La ministre adjointe Michelle Müntefering reçoit Alexander Kellner, le directeur du musée national brésilien
La ministre adjointe Michelle Müntefering reçoit Alexander Kellner, le directeur du musée national brésilien© AA

145 000 € pour moderniser l’alimentation électrique


Le 22 mai 2019, Michelle Müntefering, ministre adjointe chargée de la politique culturelle internationale au ministère fédéral des Affaires étrangères, a reçu Alexander Kellner, le directeur du musée national brésilien, et promis que l’Allemagne continuerait à soutenir la reconstruction du musée. À l’occasion de cette rencontre, Mme Müntefering a déclaré :

Les dommages culturels subis par le musée national de Rio ne touchent pas seulement le Brésil. Ils constituent une perte pour le patrimoine culturel mondial. C’est pourquoi je tenais vivement à ce que l’Allemagne apporte à sa reconstruction une aide immédiate et dénuée de contraintes administratives. Je me félicite des avancées déjà obtenues et de l’implication d’autres institutions. J’ai confirmé aujourd’hui au directeur du musée, M. Kellner, l’attribution d’une enveloppe supplémentaire de 145 000 euros qui seront destinés à la modernisation de l’alimentation électrique dont le musée a un criant besoin. 

 Le directeur du musée, M. Kellner, était invité en Allemagne pendant une semaine par le ministère fédéral des Affaires étrangères. Il a ainsi pu rencontrer des représentants de musées de Berlin, Munich ou encore Francfort-sur-le-Main afin d’évoquer d’autres mesures d’aide pour le musée national de Rio de Janeiro et de tisser un réseau avec des spécialistes allemands. D’autres experts allemands pourraient également s’impliquer d’ici quelques mois. L’Allemagne travaille en étroite coopération avec l’Unesco à cet égard.

Des mesures d’aide d’urgence depuis mi-septembre dernier

Deux experts des archives municipales de Cologne ont déjà pris part à une mission de l’Unesco sur place mi-septembre dernier. À cette occasion, en concertation avec les employés du musée national, ils ont recommandé une série de mesures d’urgence. Comment procéder concrètement après une telle catastrophe ? Comment récupérer les objets ensevelis sous les décombres ? Ces spécialistes allemands ont de l’expérience en la matière : les archives municipales de Cologne, ville jumelée avec Rio, s’étaient effondrées en 2009.

Le consul général Zillikens remet un chèque de 180 800 euros au directeur du Museo Nacional et à la présidente du comité de soutien Huzar
Le consul général Zillikens remet un chèque de 180 800 euros au directeur du Museo Nacional et à la présidente du comité de soutien Huzar© Consulat général d’Allemagne à Rio de Janeiro

Les experts de Cologne peuvent aujourd’hui mettre à profit cette douloureuse expérience pour apporter une aide rapide et concrète à Rio. Ces échanges entre spécialistes ont permis de très vite établir une liste de matériel et d’appareils nécessaires pour récupérer efficacement les pièces d’exposition et commencer leur restauration. Au nom du ministère fédéral des Affaires étrangères, le consul général allemand à Rio a remis au musée un chèque de 180 800 euros pour l’acquisition de ces instruments en décembre dernier. 

Récupérer, mettre en sécurité, restaurer : et maintenant ?

 Entre septembre et décembre, 1 500 objets ont déjà pu être sortis des décombres. Un membre de la direction générale des affaires culturelles du ministère fédéral des Affaires étrangères s’est rendu à Rio fin février 2019 afin de déterminer quels aspects nécessitaient encore une aide urgente. Le musée national veut moderniser son alimentation électrique au plus vite, protéger ses collections des risques climatiques et organiser le transfert durable d’artefacts à d’autres musées.  

Protéger des œuvres et des édifices menacés dans le monde entier

 Le Museo Nacional de Rio de Janeiro abritait quelque 20 millions de pièces dont la plus grande collection de momies égyptiennes d’Amérique du Sud, le plus ancien fossile humain du Brésil (12 000 ans), baptisé « Luzia », ainsi qu’une collection d’entomologie réunissant des milliers d’insectes parmi lesquels certaines espèces sont aujourd’hui éteintes. Les pertes pour le patrimoine culturel sont donc considérables.

Dans le cadre de son programme de sauvegarde de la culture, le ministère fédéral des Affaires étrangères contribue à protéger et restaurer d’importants sites et objets culturels dans le monde.


Retour en haut de page