Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

Une chercheuse de l’institut Max Planck de Dresde lauréate d’une bourse internationale L’Oréal-Unesco

23.03.2017 - Communiqué de presse

Kate Lee, chercheuse à l’institut Max Planck de biologie cellulaire et moléculaire et de génétique de Dresde, vient d’être récompensée pour l’excellence de ses recherches sur les maladies neurodégénératives.

le prix L’Oréal-Unesco Pour les femmes et la science
de gauche à droite: l'ambassadeur Stefan Krawielicki, Kate Lee, lauréate, et Viola Spricks, L'Oréal Allemagne© L'Oréal Allemagne

Kate Lee, chercheuse à l’institut Max Planck de biologie cellulaire et moléculaire et de génétique de Dresde, vient d’être récompensée pour l’excellence de ses recherches sur les maladies neurodégénératives. Elle est ainsi la première scientifique travaillant en Allemagne à recevoir la bourse « Jeunes talents prometteurs internationaux » de la fondation d’entreprise L’Oréal et de l’Unesco.

Chaque année, le programme « Pour les femmes et les sciences » octroie des bourses nationales à plus de 270 scientifiques sélectionnées par la commission pour l’Unesco et la filiale de L’Oréal du pays où elles vivent. C’est parmi elles que le jury du prix a retenu Kate Lee ainsi que 14 autres jeunes doctorantes et post-doctorantes pour l’attribution d’une bourse « Jeunes talents prometteurs internationaux » 2017.

Née en Corée du Sud, Kate Lee a également travaillé au sein de l’institut Max Planck de neurosciences implanté aux États-Unis. En 2016, elle a obtenu une bourse de la commission allemande pour l’Unesco, de L’Oréal Allemagne et de la Fondation Christiane Nüsslein-Volhard.

La remise de prix a eu lieu lors d’un gala qui s’est tenu le 21 mars à Paris. Les 15 lauréates ont également participé à une cérémonie officielle le 23 mars aux côtés des cinq chercheuses confirmées qui ont remporté le prix L’Oréal-Unesco « Pour les femmes et la science ».

Contenus associés

Retour en haut de page