Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

« Préserver le patrimoine culturel est l’affaire de tous »

11.04.2017 - Communiqué de presse

En détruisant le patrimoine culturel de l’humanité, le terrorisme, la guerre et les catastrophes naturelles mettent aussi en péril notre identité culturelle. C’est pourquoi l’Allemagne s’engage pour défendre, préserver et reconstruire le patrimoine culturel dans le monde entier.

Das Auswärtige Amt diskutierte mit Leipziger Schülern und Schülerinnen.
Das Auswärtige Amt diskutierte mit Leipziger Schülern und Schülerinnen.© medial mirage/Matthias Möller

En détruisant le patrimoine culturel de l’humanité, le terrorisme, la guerre et les catastrophes naturelles mettent aussi en péril notre identité culturelle. C’est pourquoi l’Allemagne s’engage pour défendre, préserver et reconstruire le patrimoine culturel dans le monde entier.

Que peut-on faire pour protéger le patrimoine culturel et favoriser un dialogue sur la culture fondé sur le partenariat ? Cette question était au cœur de la rencontre avec des écoles allemandes associées à l’Unesco que le ministère fédéral des Affaires étrangères a organisée le 11 avril au lycée Johannes Kepler à Leipzig.

Welche Bedeutung hat der Erhalt von Kulturgütern für junge Menschen?
Welche Bedeutung hat der Erhalt von Kulturgütern für junge Menschen?© medial mirage/Matthias Möller

Schüler des Johannes-Kepler-Gymnasiums stellen ihre Projekte vor.
Schüler des Johannes-Kepler-Gymnasiums stellen ihre Projekte vor.© medial mirage/Matthias Möller
Sous la conduite de l’animateur Mirko Drotschmann, des élèves d’écoles allemandes associées à l’Unesco ont débattu avec Heidrun Tempel, directrice de la politique scientifique et éducative extérieure et de la politique culturelle extérieure du ministère fédéral des Affaires étrangères, Aino Moongo, responsable du projet de protection du patrimoine culturel musical namibien intitulé « Stolen Moments - Namibian Music History Untold », ou encore Thomas Ladenburger, fondateur et directeur du projet « Musée virtuel Djemaa El Fna ». Les discussions ont porté sur l’importance de la préservation de témoignages historiques et culturels appartenant au patrimoine mondial, de la diversité culturelle et du transfert de savoirs entre différentes cultures ainsi que sur l’engagement dans ce domaine. Les élèves ont également présenté des projets qu’ils ont préparés en classe, comme « le patrimoine mondial de l’Unesco dans une boîte à chaussures » pour lequel ils ont réalisé des maquettes de sites culturels et des représentations de traditions figurant au patrimoine mondial.

« Préserver le patrimoine culturel est l’affaire de tous. Le patrimoine culturel nous relie les uns aux autres à l’échelle locale, en Europe et dans le monde. Nous estimons qu’il est de notre devoir de sensibiliser le public à cet enjeu. C’est pourquoi le ministère fédéral des Affaires étrangères soutient la protection du patrimoine culturel dans le monde entier », a souligné Heidrun Tempel à l’occasion de cette rencontre.

Contexte :

Depuis 1981, le ministère fédéral des Affaires étrangères a consacré près de 75 millions d’euros à 2 800 projets de préservation du patrimoine culturel dans 144 pays. Ces projets vont du sauvetage de manuscrits islamiques anciens à Tombouctou à la préservation du site d’Angkor et de ses temples en passant par la création d’un registre numérique des biens culturels pour les sites antiques touchés par le conflit syrien.

Pour en savoir plus : www.diplo.de ou suivez notre actualité sur les réseaux sociaux du ministère fédéral des Affaires étrangères.

Pour en savoir plus sur les écoles associées à l’Unesco : http://www.unesco.org/new/fr/education/networks/global-networks/aspnet/

Contenus associés

Retour en haut de page