Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

Réception à l’occasion de la Journée de l’unité allemande 2017

26.09.2017 - Communiqué de presse

Le 26 septembre 2017, le délégué permanent de l’Allemagne auprès de l’Unesco, l’ambassadeur Stefan Krawielicki, et son épouse Isabelle ont donné une réception destinée à célébrer la Journée de l’unité allemande.

de gauche à droite: l'ambassadeur Stefan Krawielicki, la directrice générale de l'Unesco Irina Bokova, la ministre fédérale adjointe aux Affaires étrangères Maria Böhmer et l'adjoint de la directrice générale, Getachew Engida
de gauche à droite: l'ambassadeur Stefan Krawielicki, la directrice générale de l'Unesco Irina Bokova, la ministre fédérale adjointe aux Affaires étrangères Maria Böhmer et l'adjoint de la directrice générale, Getachew Engida© Prisca Martaguet

Le 26 septembre 2017, le délégué permanent de l’Allemagne auprès de l’Unesco, l’ambassadeur Stefan Krawielicki, et son épouse Isabelle ont donné une réception destinée à célébrer la Journée de l’unité allemande. Illustrant l’exceptionnelle qualité des relations franco-allemandes, cet événement s’est une nouvelle fois déroulé dans la salle des fêtes de l’hôtel de ville du XVIe arrondissement de Paris. En ouverture de cette soirée,Maria Böhmer, ministre fédérale adjointe aux Affaires étrangères et représentante spéciale du ministère fédéral des Affaires étrangères pour le patrimoine mondial de l’UNESCO, les conventions pour la culture de l’UNESCO et les programmes éducatifs et scientifiques de l’UNESCO, s’est exprimée devant un parterre de diplomates et de membres de l’Unesco. Parmi les invités d’honneur figuraient la directrice générale de l’Unesco Irina Bokova, son adjoint Getachew Engida, et Beate Klarsfeld qui, de même que son mari Serge Klarsfeld, est depuis 2015 ambassadrice honoraire et envoyée spéciale de l’Unesco pour l’enseignement del’histoire de l’holocauste et la prévention du génocide.

Dans son discours, Madame Böhmer a évoqué la révolution pacifique de 1989 en RDA et la réunification allemande en 1990. Elle a par ailleurs détaillé la contribution de l’Allemagne au travail de l’Unesco, souligné l’importance de l’Organisation en période de crise et plus particulièrement insisté sur le rôle clé joué par l’éducation dans le développement durable.


Le discours de la ministre adjointe Maria Böhmer PDF / 256 KB

Contenus associés

Retour en haut de page