Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

La ministre adjointe Maria Böhmer à la rencontre annuelle des chaires UNESCO allemandes à Heidelberg

27.10.2017 - Communiqué de presse

Le 27 octobre 2017, les chaires UNESCO allemandes se sont réunies à Heidelberg pour s’entretenir de leurs contributions au Programme d’action global pour l'éducation au développement durable et aux objectifs de développement durable définis par l’Agenda 2030.

La ministre adjointe Maria Böhmer à la rencontre annuelle des chaires UNESCO allemandes à Heidelberg
La ministre adjointe Maria Böhmer à la rencontre annuelle des chaires UNESCO allemandes à Heidelberg© Ministère des Affaires étrangères

Le 27 octobre 2017, les chaires UNESCO allemandes se sont réunies à Heidelberg pour s’entretenir de leurs contributions au Programme d’action global pour l'éducation au développement durable et aux objectifs de développement durable définis par l’Agenda 2030.

Maria Böhmer, ministre adjointe aux Affaires étrangères et représentante spéciale du ministère fédéral des Affaires étrangères pour le patrimoine mondial de l’UNESCO, les conventions pour la culture de l’UNESCO et les programmes éducatifs et scientifiques de l’UNESCO, a déclaré au sujet de sa participation :

"Le développement durable nous concerne tous et nous impose certains changements. Il est de notre responsabilité de laisser un environnement où il fait bon vivre aux générations futures. Nous devons faire en sorte de devenir la première génération à réussir la transition vers une société durable !

Les organismes de recherche et d’éducation sont cruciaux pour le développement durable. Les établissements d’enseignement supérieur approfondissent et transmettent savoir, connaissances, compétences et valeurs grâce à la recherche et à l’enseignement. Ils forment les relais d’opinion et les responsables de demain.

Il importe en particulier de mettre l’accent sur le travail interdisciplinaire et les approches participatives qui font le lien entre la multitude d’acteurs de la société et les milieux de la recherche et de l’éducation. Les solutions aux défis mondiaux doivent tenir compte de la complexité des enjeux du développement durable à l’échelle mondiale comme à l’échelle locale. Or, cela n’est réalisable que si l’on adopte une démarche aussi exhaustive que possible."

Contexte :

Les onze chaires UNESCO allemandes font partie d’un réseau fondé en 1992 regroupant aujourd’hui plus de 700 chaires de plus de 120 pays. Ce titre leur a été décerné par l’UNESCO sur proposition de la commission allemande pour l’UNESCO en raison de leur engagement exceptionnel dans les domaines de travail de l’Organisation (éducation, sciences, culture et communication). Dans quelques jours, l’UNESCO célèbrera à Paris les 25 ans du réseau.

Contenus associés

Retour en haut de page