Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

20 ans de soutien de l’Allemagne au site archéologique d’Angkor

12.12.2017 - Communiqué de presse

Angkor est le plus grand ensemble de temples au monde. Datant de l’apogée culturelle de l’Empire khmer, il est inscrit au patrimoine culturel mondial de l’Unesco depuis 25 ans.

Vue aérienne d‘Angkor Vat
Vue aérienne d‘Angkor Vat© leisen@gacp
Angkor est le plus grand ensemble de temples au monde. Datant de l’apogée culturelle de l’Empire khmer, il est inscrit au patrimoine culturel mondial de l’Unesco depuis 25 ans. Aujourd’hui, les dommages provoqués par l’érosion menacent ces remarquables témoignages historiques. Depuis 20 ans, le ministère fédéral des Affaires étrangères soutient les mesures de conservation qui y sont menées par l’université technique de Cologne et auxquelles il a consacré à ce jour 4 millions d’euros.

À l’occasion du 20e anniversaire du soutien de l’Allemagne à la préservation du patrimoine de l’humanité au Cambodge, la ministre adjointe aux Affaires étrangères Maria Böhmer a déclaré :

« Avec ce projet, qui est le plus ancien et le plus vaste de son programme de sauvegarde de la culture, le ministère fédéral des Affaires étrangères œuvre aux côtés de ses partenaires cambodgiens à la protection de l’un des sites majeurs du patrimoine culturel mondial. En se mobilisant en faveur de la protection d’importants sites du patrimoine dans le monde entier, le ministère fédéral apporte une précieuse contribution à la préservation d’identités culturelles, notamment en encourageant la transmission de savoirs et le dialogue interculturel. »

Contexte :

Symbole de l’identité culturelle du Cambodge, le temple d’Angkor Vat figure aussi sur le drapeau national du Cambodge et compte parmi les premières attractions touristiques du pays.

Dans le parc archéologique d’Angkor, les premières victimes de l’érosion sont les splendides frises et bas-reliefs en grès, brique et stuc qui ornent les temples. Depuis 1997, en coopération avec l’Apsara (l’Autorité nationale pour la protection du site et la gestion de la région d’Angkor), deux experts en conservation de l’université technique de Cologne, Hans Leisen et Esther von Plehwe-Leisen, documentent et analysent ces dégradations. La restauration des éléments endommagés est réalisée par des professionnels cambodgiens ayant appris auprès des experts allemands les techniques de conservation et les méthodes scientifiques nécessaires à ce travail.

Depuis 1981, le ministère fédéral des Affaires étrangères a soutenu 2 800 projets dans 144 pays par le biais de son programme de sauvegarde de la culture. Ces projets concernent aussi bien la protection de sites culturels historiques internationaux que du patrimoine culturel allemand à l’étranger. Les experts, la population et les partenaires locaux sont systématiquement impliqués dans la mise en œuvre des mesures de conservation et, lorsque c’est possible, formés à la conservation, à la restauration et à la numérisation.

À l’occasion de la rencontre annuelle du Comité international de coordination (ICC) qui a lieu cette année les 13 et 14 décembre à Angkor, le 20e anniversaire du soutien allemand à la sauvegarde et au développement du site historique d’Angkor sera marqué par la signature d’un protocole d’accord entre l’université technique de Berlin et l’Apsara. Un colloque organisé par M. Leisen et Mme Plehwe-Leisen le 15 décembre 2017 sera également consacré au projet allemand de conservation en partenariat avec l’Apsara.

Contenus associés

Retour en haut de page