Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

L’Allemagne soutient la reconstruction de la mosquée Aghawat à Mossoul

la mosquée Aghawat à Mossoul après la destruction

la mosquée Aghawat à Mossoul après la destruction, © Iraqi sunni waqf

15.04.2019 - Article

Le ministère fédéral des Affaires étrangères apporte son soutien à la reconstruction du complexe religieux de la mosquée Aghawat dans la ville de Mossoul. Par cette initiative, le ministère vise à renforcer la coexistence pacifique entre les religions.

Datant du 19e siècle, la mosquée Aghawat est située près du vieux pont de Mossoul, qui enjambe le Tigre. Avec sa coupole blanche, elle compte parmi les bâtiments religieux les plus emblématiques de cette ville du nord de l’Iraq. Trois années durant, Mossoul a été occupée par l’organisation terroriste État islamique avant d’être reconquise en 2017 par les forces armées du pays. En raison de la guerre et de l’instabilité politique, plusieurs monuments historiques, dont la mosquée Aghawat, ont subi des destructions.

Une nouvelle étape après la guerre et les conflits

Dans le cadre de son programme de sauvegarde de la culture, le ministère fédéral des Affaires étrangères accompagne la reconstruction et la restauration du complexe religieux de la mosquée Aghawat. D’ici 2021, 450 000 € seront ainsi versés par le ministère pour ce projet mené en étroite collaboration avec l’Unesco. Un accord entre l’Unesco et l’ambassade d’Allemagne à Bagdad a été signé à ce sujet le dimanche 14 avril.

„Après la guerre et les conflits, une nouvelle étape commence en Iraq, et il est important que cela soit visible également pour la population“, avait déclaré le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas lors d’un déplacement en Iraq en décembre dernier.

Coexistence entre les religions

Le projet du ministère fédéral des Affaires étrangères vise à préserver la diversité culturelle et à contribuer à la coexistence pacifique entre les religions. La ville de Mossoul est le reflet de la pluralité ethnique et religieuse de l’Iraq. „Facteur d’identité, le patrimoine culturel donne des repères et peut ainsi aider à la réconciliation“, expliquait Heiko Maas lors de son voyage.

La première étape de la reconstruction consiste à documenter les dégâts subis et faire un état des lieux de ce qui reste de la mosquée. En parallèle, des Iraquiens seront formés aux techniques de restauration et de conservation : le projet doit en effet créer des possibilités de revenus pour les habitants de la ville.

De nombreuses mesures de sauvegarde de la culture

La reconstruction de la mosquée Aghawat n’est pas le seul projet de sauvegarde de la culture soutenu par le ministère fédéral des Affaires étrangères en Iraq. Dans le cadre de son programme „Stunde Null“, des formations sont proposées aux archéologues et au personnel des institutions en charge des antiquités du pays. Le ministère fédéral des Affaires étrangères appuie également une campagne de fouilles dans la cité antique de Ninive ainsi qu’un dispositif de conservation mis en place à Uruk, ville édifiée au 4e siècle av. J.-C. inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

 

Retour en haut de page