Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Déclaration du ministre fédéral des Affaires étrangères au sujet de l'incendie de Notre-Dame de Paris

Le ministre fédéral des Affaires étrangères

Le ministre fédéral des Affaires étrangères, © le ministère fédéral des Affaires étrangères

16.04.2019 - Communiqué de presse

Au sujet de l’incendie de Notre-Dame de Paris, le ministre fédéral des Affaires étrangères, Heiko Maas, a déclaré le 16 avril :

L’incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame a frappé au cœur la France et l’Europe entière. Nous exprimons toute notre compassion et notre solidarité à nos amis français.

Nous offrons à la France tout le soutien souhaité. Dès maintenant, les spécialistes en France et en Allemagne coopèrent très étroitement. Si la France désire avoir recours à ce réseau, nous sommes à sa disposition. Car les amis sont faits pour aider là où on a besoin d’eux et là où ils peuvent le faire.

Je me joins de tout cœur à l’appel à la mobilisation lancé par le président français. Il y a moins de 200 ans, une campagne pour la restauration de Notre-Dame avait sauvé cette dernière de la démolition. Déclenchée en partie par le célèbre roman de Victor Hugo, elle était soutenue par des citoyennes et citoyens français. Aujourd’hui, toute l’Europe est aux côtés de la France. 

Heiko Maas est également en contact avec son homologue français Jean-Yves Le Drian. L’Allemagne a proposé son aide à la France. Ainsi, le Centre de réaction aux crises du ministère fédéral des Affaires étrangères a notamment impliqué l’Agence fédérale de secours technique, experte en matière de sécurisation et de statique des bâtiments.

Les ateliers allemands spécialisés dans les cathédrales sont en lien étroit avec leurs pendants européens depuis de nombreuses années. En mars 2019, le « Bauhüttenwesen » ou « mode d’organisation des ateliers de cathédrales et grandes églises » a d’ailleurs fait l’objet d’une candidature commune de l’Autriche, la France, la Norvège, la Suisse et l’Allemagne en vue de son inscription au registre des bonnes pratiques de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Depuis plusieurs siècles, le « Bauhüttenwesen » transmet, documente, préserve et développe les techniques et pratiques artisanales mises en œuvre dans la construction et la restauration de cathédrales et de grandes églises en particulier. Ces ateliers sont à la fois des lieux de travail et des communautés de vie au sein desquels différents métiers réalisent un projet de construction dans le cadre d’une approche interdisciplinaire.

 

Retour en haut de page