Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Conférence à Berlin sur les droits de l’homme en ligne

Conférence à Berlin sur les droits de l'homme en ligne

Conférence à Berlin sur les droits de l'homme en ligne, © Florian Gaertner/photothek.net

29.11.2018 - Communiqué de presse

« 88 pays sont représentés ! Cette diversité illustre bien l’engagement de l’Allemagne pour la liberté et les droits de l’homme sur Internet. Ce succès confirme aussi la pertinence d’une approche ouverte à une multitude d’acteurs et offrant une alternative à l’excès de réglementation et aux entraves aux droits de l’homme sur Internet », s’est enthousiasmé l’un des participants à la conférence de la Freedom Online Coalition qui s’est tenue au ministère fédéral des Affaires étrangères à Berlin.

Du 28 au 30 novembre 2018, des représentants des États et de la société civile étaient en effet réunis dans la capitale allemande pour parler de cybersécurité, du soutien à apporter aux défenseurs des droits de l’homme ou encore de la désinformation et des moyens d’y réagir. Leur objectif : préserver la liberté sur Internet.

Qu’est-ce que la Freedom Online Coalition?

La Freedom Online Coalition (FOC) est née en 2011 à la Haye. Il s’agit d’une coalition informelle de 30 États du monde entier qui œuvre en faveur des droits de l’homme sur Internet. L’Allemagne en est membre depuis 2013.

La FOC a été créée en réaction au durcissement de la surveillance et du contrôle d’État exercés par des gouvernements autoritaires confrontés à de nouveaux espaces de liberté sur Internet. La FOC s’efforce de lutter contre ce phénomène et défend le droit à la liberté d’opinion, le droit à la vie privée et la liberté de réunion.

Que fait la Freedom Online Coalition?

Depuis 2012, la FOC a publié 15 déclarations et ainsi fixé des points de repère pouvant également servir de référence à d’autres États. Ces déclarations ont par exemple porté sur :

  • les restrictions d’accès aux réseaux sociaux,
  • l’utilisation et l’exportation de technologies de surveillance,
  • les brouillages Internet provoqués par les pouvoirs publics,
  • et très récemment (en 2018) la censure sur Internet. 

Un réseau consultatif

Entérinée en 2017 à Stockholm, l’implication d’acteurs non-étatiques sous forme de « réseau consultatif » joue également un rôle central dans le travail de la Coalition. Actuellement, une trentaine de représentants de la société civile, du monde des sciences et de la sphère économique travaillent ensemble au sein de ce réseau. Ils ont été sélectionnés parmi un grand nombre de candidats pour leur engagement en faveur de la protection des droits de l’homme sur Internet et d’autres critères tels que la répartition équilibrée de leurs origines géographiques, le respect de la parité hommes-femmes, etc.

Ce conseil consultatif donne des recommandations à la Coalition concernant son travail quotidien et lors de la préparation d’avis officiels. Il peut en outre soumettre des propositions de thèmes pour de futurs avis ainsi que pour les activités courantes de la FOC.


Pour en savoir plus : 




Retour en haut de page