Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Conférence à l’Unesco sur les biens culturels hérités de l’époque coloniale

Conférence à l’Unesco sur les biens culturels hérités de l’époque coloniale

Conférence à l’Unesco sur les biens culturels hérités de l’époque coloniale, © UNESCO/Christelle ALIX + UNESCO/Luis Abad-banda

01.06.2018 - Communiqué de presse

L’Unesco a accueilli une conférence sur les biens culturels hérités de l’époque coloniale.

Le 1er juin 2018, l’Unesco a accueilli une conférence internationale réunissant des personnalités de haut rang sur la question des biens culturels hérités de l’époque coloniale.

En organisant cet événement, l’Unesco a pris part au débat international sur les conditions de restitution temporaire ou définitive de biens culturels hérités de l’époque coloniale  à leurs États ou sociétés d’origine.

Ouverte par la directrice générale de l’Unesco Audrey Azoulay et le président du Bénin Patrice Talon, cette conférence était soutenue par le ministère fédéral des Affaires étrangères. Elle a réuni des représentants de plus de 100 pays, parmi lesquels les ministres de la Culture de France, du Gabon, de Jordanie, du Liban, du Pérou et du Sénégal, ainsi que la déléguée du Gouvernement fédéral à la culture et aux médias, Monika Grütters.

Conférence à l’Unesco sur les biens culturels hérités de l’époque coloniale
Conférence à l’Unesco sur les biens culturels hérités de l’époque coloniale© UNESCO/Christelle ALIX + UNESCO/Luis Abad-banda

À cette occasion, Monika Grütters a souligné l’importance d’adopter une conduite responsable pour traiter la question des biens culturels. Elle a également mis en exergue le caractère indispensable des recherches de provenance, faisant notamment référence au Forum Humboldt de Berlin, conçu pour devenir un espace de dialogue avec les différentes cultures du monde. Enfin, elle a présenté le livret publié en mai 2018 par l’Association des musées allemands sur la conduite à tenir avec les pièces de collection héritées de l’époque coloniale, qui sera bientôt traduit en français et en anglais.  

Lors de cette conférence, Bénédicte Savoy, professeur d’histoire de l’art à l’université technique de Berlin et au Collège de France, Barbara Plankensteiner, directrice du musée ethnologique de Hambourg, et Inés de Castro, directrice du musée Linden de Stuttgart, ont également livré le point de vue des chercheurs et évoqué la pratique des musées.

Pour en savoir plus (en allemand) :

Retour en haut de page