Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

De la mise en œuvre des indicateurs de l’Unesco sur l’universalité de l’Internet

l'évolution de l'Internet en Allemagne

l'évolution de l'Internet en Allemagne, © UNESCO

14.09.2021 - Communiqué de presse

Dans le cadre du 13e forum allemand sur la gouvernance de l’Internet, un rapport sur la mise en œuvre des indicateurs de l’Unesco sur l’universalité de l’Internet a été présenté en Allemagne le 14 septembre 2021. Commandé par la Commission allemande pour l’Unesco, ce document a été rédigé par l’Institut Leibniz pour la recherche sur les médias| Institut Hans Bredow.

Les indicateurs de l’Unesco fournissent des points de repère sur la situation de l’Internet en matière de respect des droits de l’homme, d’ouverture, d’accessibilité à tous et de participation de plusieurs parties prenantes. L’Allemagne figure parmi les premiers pays au monde à présenter une telle étude.

Celle-ci propose une synthèse inédite de données sur l’évolution et l’utilisation de l’Internet en Allemagne, tout en mettant en lumière l’existence de déséquilibres dans ce domaine. La situation de l’Internet outre-Rhin est jugée positive dans l’ensemble. Une grande partie de la population utilise en effet l’Internet quotidiennement et considère cet usage comme une évidence (91 %). On note cependant des différences majeures entre les actifs (96 %) et les inactifs (68 %), les personnes ayant un niveau d’instruction élevé ou faible (96 % contre 60 %) ainsi qu’en fonction de la répartition géographique (usage accru dans les zones urbaines, plus faible dans les territoires ruraux). Les recommandations d’action du rapport ciblent par conséquent avant tout la lutte contre ces disparités, notamment par le biais de mesures visant à ancrer dans le système scolaire, dans la sphère privée comme dans la vie professionnelle l’acquisition de compétences en matière d’utilisation de l’Internet, ainsi que par l’extension de la couverture à haut débit à tout le territoire.

Lors de la présentation du rapport, l’ambassadrice Grienberger, directrice de la cyberpolitique internationale et de la sécurité au ministère fédéral des Affaires étrangères, M. Luckscheiter, secrétaire général de la Commission allemande pour l’Unesco, ainsi que le professeur Schulz, qui dirige l’Institut Hans Bredow, ont échangé avec des experts de l’Unesco et des représentants de la société civile sur les principales informations et recommandations d’action contenues dans le rapport.

Pour plus d’informations (en allemand) :

Retour en haut de page