Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

La candidature des villes « SchUM » de la vallée du Rhin en bonne voie

Remise du dossier de candidature intitulé Spire, Worms et Mayence: les villes SchUM de la vallée du Rhin

Remise du dossier de candidature intitulé « Spire, Worms et Mayence: les villes SchUM de la vallée du Rhin », © Délégation permanente de l'Allemagne auprès de l'Unesco

23.01.2020 - Communiqué de presse

Le 23 janvier 2020, l’ambassadeur Peter Reuss, délégué permanent de l’Allemagne auprès de l’Unesco, et Stefanie Hahn, du ministère des Sciences, de la Formation continue et de la Culture de la ville de Mayence, ont remis à Mechthild Rössler, directrice du Centre du patrimoine mondial de l’Unesco, le dossier de candidature intitulé « Spire, Worms et Mayence : les villes SchUM de la vallée du Rhin – un patrimoine juif de l’humanité ». Ce dossier de près de 1000 pages vise à faire inscrire cet ensemble de sites sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

Remise du dossier de candidature intitulé Spire, Worms et Mayence: les villes SchUM de la vallée du Rhin
Remise du dossier de candidature intitulé « Spire, Worms et Mayence: les villes SchUM de la vallée du Rhin »© Délégation permanente de l'Allemagne auprès de l'Unesco

Au Moyen-Âge, la communauté SchUM (ou ShUM), acronyme composé des premières lettres des noms hébreux d’origine latine des cités de Spire (Speyer en allemand, Schpira ou Shpira en hébreu), Worms (Warmaisa en hébreu) et Mayence (Mainz en allemand, Magenza en hébreu), était au cœur de la vie juive européenne et ces trois villes sont considérées comme le berceau du judaïsme ashkénaze. Aujourd’hui encore, elles abritent des témoignages exceptionnels de cette époque, en particulier des synanogues, des mikvaot (bains rituels) et les cimetières juifs de Heiliger Sand et Judensand.

Cette signature officielle marque une avancée importante pour la candidature du site sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Après son évaluation par le Conseil international des monuments et des sites (ICOMOS), le dossier de candidature sera soumis au Comité du patrimoine mondial qui devrait rendre sa décision au cours de l’été 2021.

Retour en haut de page